Huawei se maintient dans la course

Avec un chiffre d’affaires de 637 milliards de yuans (86 milliards d’euros) en 2022, Huawei affiche un résultat stable malgré les sanctions américaines et la crise chinoise.

Attendu au tournant, avec l’appui de l’administration américaine toujours prompt à en ajouter du côté des sanctions (suivie par de nombreux pays occidentaux), le géant chinois Huawei résiste, maintient la barre et limite les dégâts : après la chute enregistrée ces dernières années (-29% en 2020), et l’abandon de la croissance à deux chiffres, le groupe a réussi à stabiliser son chiffe d’affaires en 2022.

Pour Eric Xu, l’actuel Président de Huawei – rappelons que le groupe chinois a mis en place une gouvernance en alternance avec trois Présidents, qui cependant cache mal la présence toujours active de son fondateur et de sa famille – a précisé dans un message adressé à ses salariés : « En 2022, nous avons réussi à sortir du mode crise. Les restrictions américaines sont désormais notre nouvelle normalité« .

Pour résister à la pression politique internationale, Huawei a diversifié ses activités, privilégiant le cloud aux serveurs (à l’embargo américain sur les composants s’est ajoutée la pénurie de ces mêmes composants), et cherchant d’autres sources de revenus, dans les services, les technologies sans fil (dans les véhicules autonomes par exemple) ou encore la vente de brevets.

Eric Xu peut se montrer optimiste, et annoncer une reprise de « nos activités comme d’habitude en dépit des restrictions externes toujours en place« , le contexte économique chinois s’annonce délicat. A moins que le plan de soutien du gouvernement chinois ne vienne en aide au groupe, Huawei sera sans aucun doute l’un des principaux bénéficiaires en milliards de dollars du plan.