Les modèles économiques du datacenter – AMT, des sites de communication aux datacenters

American Tower Corporation (AMT) est une REIT (Real Estate Investment Trusts) qui possède et exploite un portefeuille mondial de sites de communications et de diffusion sans fil, et se développe aujourd’hui dans les datacenters.

AMT (American Tower Corporation) est une société américaine au modèle économique simple mais efficace : c’est une des premières sociétés mondiales de tours de communication, qui possède et exploite un réseau mondial de sites de communication sans fil et de diffusion.

  • AMT dispose de plus de 225 000 sites de communication dans 19 pays, y compris des macro-tours, des sites sur les toits et des sites de petites cellules
  • C’est une REIT (Real Estate Investment Trusts) – en France nous disons FPI (Fiducie de Placement Immobilier).
  • Ces sites fournissent une infrastructure essentielle aux opérateurs de téléphonie mobile et aux diffuseurs pour fournir des services voix, données et vidéo à leurs clients.
  • En retour, AMT tire des revenus récurrents des paiements de location, qui sont généralement des contrats à long terme avec des escalators intégrés.

Des tours aux datacenters

Le modèle économique d’AMT continue de progresser avec l’utilisation croissante des données sans fil, la densification des réseaux et l’émergence de la technologie 5G, tandis que les opérateurs sans fil investissent dans leurs réseaux pour améliorer leur couverture, offrir des vitesses plus rapides et une latence plus faible.

Depuis quelques années, AMT a complété son modèle avec un nouvel axe de croissance : le datacenter. Une démarche de croissance externe qui s’est récemment accélérée par l’acquisition, en 2019, de Colo Atl, puis en 2021 de CoreSite Realty (pour 10,1 milliards de dollars) et DataSite, et un accord stratégique avec Stonepeak.

  • AMT possède aujourd’hui 28 datacenters en Amérique du Nord.

Un modèle économique fragile

Si AMT profite de la croissance d’infrastructures sans fils et de datacenters, pour les analystes financiers ces deux domaines sont soumis à des nombreux risques, que compense la diversité de ses clients : la lourdeur des réglementations dans les télécoms ; et risque financier pour le datacenter.