TikTok va intégrer trois datacenters de Green Mountain pour 90 MW en Norvège

Premier et plus grand campus de datacenters hyperscale en Norvège, OSL2-Hamar de Green Mountain va héberger TikTok avant le fin de l’année.

La stratégie de TikTok, sous le coup des autorités américaines qui souhaiteraient interdire le réseau réseau social chinois et dans le collimateur des autorités européennes, est d’ouvrir des datacenters régionaux afin d’offrir la souveraineté des données de ses utilisateurs à l’échelle des continents.

En Europe, connue sous le nom de « Project Clover », la stratégie de TikTok est d’être présent en Irlande, avec deux datacenters en propre, et également de s’implanter dans un campus de Green Mountain en Norvège (photo).

  • Les données des utilisateurs européens de TikTok seront stockées dans un premier temps dans son premier datacenter en Irlande.
  • Suivront avant la fin de l’année les trois datacenters sur le campus OSL2-Hamar, à 100 km au nord d’Oslo.
  • Chaque datacenter offre une capacité de 30 MW, soit une réserve de 90 MW.
  • Le campus sera alimentée par des énergies renouvelables, principalement de l’hydroélectricité, et la chaleur fatale sera offerte.
  • Les trois datacenters norvégiens représenteront un investissement de 1,2 milliard d’euros.

Le projet prévoit une extension de la présence de TikTok sur deux autres datacenters sur le campus de Green Mountain dès 2025, ce qui portera alors la réserve associée au réseau social à 150 MW.